lesscriptoria Away

120 Female from Paris       143

lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 22 hours ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 1 day ago Report
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: 17 septembre 2020, lu dans la presse s'exprimer en manif

François Ruffin :
plan de relance de 100 milliards d’euros du Gouvernement, annoncé au début du mois de septembre pas équitable.
"Il n’y a rien dans ce plan pour les femmes de ménage, les caissières, les auxiliaires de vie sociale. Tous ceux, toutes celles, dont le président disait que tout reposait sur eux pendant la crise. »
... 25% de cette somme irait « aux plus grosses entreprises ».
"faire des cadeaux, dérouler le tapis rouge aux plus grosses entreprises, ne marche pas, on le voit bien".


Adrien Quatennens :
"...la mise en place de protections pour les salariés du pays et la dénonciation des profiteurs de la crise qui avaient déjà des plans sociaux sous le coude, avant le Covid, et qui ont touché des aides publiques".
"...Face au tsunami social, face à l’urgence climatique, partageons le temps de travail, engageons la planification écologique !
Stop aux milliards de cadeaux sans contrepartie aux grandes entreprises !"
"La mise en place de protections pour les salariés du pays et la dénonciation des profiteurs de la crise qui avaient déjà des plans sociaux sous le coude, avant le Covid, et qui ont touché des aides publiques".
L’élu du Nord dénonce "l’hypocrisie d’un Etat qui nous parle de relocalisation et réindustrialisation mais qui est impuissant".

Fabien Roussel PCF
"Le gouvernement crée un climat de peur. S’il y a peu de monde aujourd’hui dans les rues, c’est qu’il y a une forme de résignation et d’abattement. Le gouvernement nous annonce déjà un million de chômeurs. C’est une invitation pour les multinationales à mettre en place des plans sociaux".
"S’il n’y a pas de réaction du monde du travail, tout va passer comme une lettre à la Poste.
Or, avec 560 milliards d’euros mis sur la table, il doit y avoir zéro licenciement !"


Philippe Martinez
revendication de la revalorisation salariale des employés :
"Vous avez été nombreux, comme nous, à applaudir ceux qui ont continué à travailler pendant le confinement. Macron a même dit : 'Il faut qu’ils soient reconnus au niveau salarial.' Est-ce que le salaire des aides à domicile a changé depuis le mois de février ? Non !"."
" il faut prendre des mesures plus radicales. Il faut des amendes et sanctionner". "Vous avez vu le nombre d’entreprises qui annoncent des suppressions d’emplois ?
Elle a bon dos la crise !
Auchan, ils ont pas arrêté de travailler pendant le confinement, et là ils virent 1 500 personnes !"

(zoom en arrière)

"Auchan a bénéficié de 500 millions d’euros du CICE [crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi]
et aujourd’hui, s’apprête à se séparer d’un millier de collaborateurs, ce qui va être un désastre social", dénonce le 14 janvier Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France Insoumise"

"La famille Mulliez, propriétaire d’Auchan, Decathlon, Leroy-Merlin, Boulanger, Kiabi, Pimkie, Brice, Jules, Grain de Malice, Picwic, Top Office, Flunch, Atac, Norauto, Kiloutou, Cultura, PHILDAR, etc.
a vu plusieurs de ses propriétés perquisitionnées en France, en Belgique et au Luxembourg, mardi. L’enquête pour fraude fiscale et blanchiment aurait été ouverte il y a 8 mois, à la suite d’une plainte d’un membre de la famille."
https://www.lefigaro.fr/societes/2016/05/11/20005-20160511ARTFIG00141-la-famille-mulliez-dans-le-viseur-de-l-administration-fiscale.php

Cette famille a une fortune qui se situe entre 25 et 30 milliards d'euros, touche des aides de l'Etat mais licencie .... effectivement elle a bon dos la crise .... (et si c'était la seule dans ce cas, mais non ....)
2 days ago Report Link
1
lesscriptoria got the Keno Race Winner badge 2 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Winner badge 3 days ago Report
1
T S A HA L
T S A HA L: bravo Marie
3 days ago Report
0
lesscriptoria got the Wireclub Gold badge 4 days ago Report
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: Usul. Insécurité : «On s'en fiche des chiffres»

Nous sortons à peine de ce que Xavier Bertrand a appelé « un été orange mécanique » et chaque fait divers est l’occasion pour les politiques français d’aller toujours plus loin dans l’outrance. En attendant la « rentrée sociale », l’équipe d’Ouvrez les guillemets revient sur cette séquence largement lancée et entretenue par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, une séquence dont on ne voit plus le bout et que même la nouvelle flambée de cas de Covid-19 ne semble pas être en mesure de juguler.



4 days ago Report Link
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 4 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 5 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 6 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 7 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 8 days ago Report
0
lesscriptoria got the Keno Race Top 10 badge 9 days ago Report
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: Total se renforce dans un projet controversé en Ouganda
https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Total-Ouganda-six-ONG-sinsurgent-2019-06-25-1201031348

► Quel est le fond de l’affaire ?
En 2006, de larges réserves de pétroles ont été découvertes au cœur du parc naturel protégé des Murchison Falls en Ouganda. « Total, associée à d’autres compagnies pétrolières anglaise et chinoise (Tullow et CNOOC Limited) s’est positionnée pour développer un projet d’une envergure colossale », expliquent Les Amis de la Terre France, Survie et quatre organisations ougandaises.

Ce projet pétrolier nommé « Tilenga » entend exploiter six champs pétroliers. Le groupe français est l’opérateur et l’investisseur principal de ce consortium pétrolier (sa participation s’élève à 54,9 %).

► Que prévoirait de faire Total ?

La multinationale prévoirait de forer 419 puits, répartis sur 34 plates-formes, principalement au sein de l’aire naturelle protégée des Murchison Falls, pour atteindre une production d’environ 200 000 barils par jour, selon ces organisations.

Le projet comprend aussi des infrastructures associées, en particulier la construction d’une zone industrielle avec une usine de traitement en bordure du parc, dans le district de Buliisa. Il compte également une raffinerie et un aéroport. Enfin, il inclut la construction d’un oléoduc, « le plus long pipeline de pétrole brut chauffé au monde », qui sur 1 445 km reliera la raffinerie au port de Tanga, en Tanzanie. Il sera construit par un consortium composé de la multinationale française Total, la britannique Tullow, la chinoise CNOOC et les gouvernements ougandais et tanzanien.

► Pourquoi ce projet pose-t-il problème ?
En mars 2017 a été promulguée la loi française sur le devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre. Elle permet de poursuivre en justice en France les filiales et
sous-traitants de multinationales en cas de violations des droits humains et environnementaux
causées par leurs activités, en France comme à l’étranger. Le groupe Total a l’obligation d’établir, de rendre public et de mettre en œuvre de façon effective un « plan de vigilance » comportant les « mesures de vigilance raisonnable » pour identifier les risques et prévenir ces atteintes, soulignent les plaignants.

Or, l’acquisition de terres et la réinstallation de la population engagée par le projet Tilenga portent déjà atteinte aux droits humains, constatent Les amis de la Terre, Survie et quatre organisations ougandaises : « les déplacements de populations déjà engagés ont aggravé la situation déjà précaire des familles affectées, avec des conséquences graves sur l’alimentation, la santé, la présence des enfants à l’école. »

Par ailleurs, ce projet comporte de très graves risques pour l’environnement au sens
large : air, climat, bruit et vibration, géologie des sols, faune et flore, vie aquatique, biodiversité. « Des pollutions qui peuvent impacter les droits des populations locales, notamment leur droit à la santé, et leurs moyens de subsistance (accès à l’eau potable, contamination des sols et de l’eau utilisés pour des cultures, maladies respiratoires etc.). »

► Que répond Total ?
Interrogé mardi 25 juin par La Croix sur les accusations portées par ces ONG, Total répond avoir « reçu l’intégralité du dossier que cet après-midi et allons l’analyser avant de commenter. » Et d’ajouter : « Nous tenons néanmoins à signaler que Total a proposé une rencontre aux Amis de la Terre à deux reprises ces dernières semaines suite aux préoccupations qu’ils exprimaient dans les médias. À ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse de leur part à ces propositions. »

► Quelle est la suite ?
« Total a trois mois pour répondre et se mettre en conformité avec ses obligations : élaborer, publier et surtout mettre en œuvre de façon effective les mesures à même de prévenir les atteintes graves aux droits humains et à l’environnement dans le cadre de ce projet en Ouganda », expliquent les associations, avant de préciser : « Si au bout de trois mois l’entreprise n’a pas répondu ni agi de façon satisfaisante, nous pourrons saisir le juge pour qu’il l’enjoigne de respecter ses obligations, le cas échéant sous astreinte financière. »

depuis ...

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/petrole-et-gaz/total-se-renforce-dans-un-projet-controverse-en-ouganda_143732


Total a annoncé jeudi qu'il allait renforcer sa participation dans un grand projet pétrolier en Ouganda, dénoncé par des ONG de défense de l'environnement et des droits humains.

Le groupe français va acquérir l'ensemble des intérêts de la société pétrolière britannique Tullow dans le projet de développement du Lac Albert en Ouganda et dans le projet d'oléoduc East African Crude Oil Pipe Line (EACOP), qui doit traverser la Tanzanie.

"Il est question de graves atteintes aux droits humains et à l'environnement"

Total doit verser à Tullow 575 millions de dollars ainsi que des paiements conditionnels, indexés sur la production et les cours du pétrole. "Cela s'inscrit pleinement dans notre stratégie d'acquisition de ressources long-terme à bas coût", a salué le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué. Ces deux projets géants, menés avec la compagnie chinoise CNOOC, sont critiqués par des ONG qui les accusent de ne pas prendre en compte les impacts sur les populations et l'environnement.

Six ONG françaises et ougandaises ont ainsi assigné Total pour l'obliger à revoir son "plan de vigilance", une disposition imposée à toutes les multinationales par une loi française de 2017. "Il est question de graves atteintes aux droits humains et à l'environnement", avaient estimé Les Amis de la Terre et Survie.

"Comme toujours, Total est guidé par un objectif de maximisation des profits"
Fin janvier, le tribunal judiciaire de Nanterre (proche de Paris) s'était déclaré incompétent et avait renvoyé l'affaire devant le tribunal de commerce. Total estimait alors que "son plan de vigilance est conforme aux dispositions de la loi sur le devoir de vigilance et s'attache à identifier les risques répondant aux préoccupations des associations". Le groupe considère en outre s'être "assuré que sa filiale en Ouganda avait bien appliqué les plans d'actions adaptés afin de respecter les droits des communautés locales".


L'opération annoncée jeudi avait jusqu'à présent coincé sur des questions fiscales et la taxation du produit de la vente. "Les conditions de la transaction ont été discutées avec le gouvernement ougandais et les autorités fiscales compétentes, et un accord de principe a été conclu sur le traitement fiscal de la transaction", a précisé Total. "Cet accord avec Tullow et le gouvernement ougandais, fruit d'un bras de fer fiscal, va permettre à Total de relancer de plus belle son méga-projet pétrolier", a regretté jeudi Juliette Renaud, des Amis de la Terre France. "Comme toujours, Total est guidé par un objectif de maximisation des profits sans souci pour les conséquences dramatiques pour les populations, l'environnement et le climat", a-t-elle réagi.





Actionnaires Total SE (FR0000120271)
Nom / Actions %
Total SA Employee Stock Ownership Plans 137 993 878 5,20%
The Vanguard Group, Inc. 73 993 055 2,79%
Norges Bank Investment Management 60 713 171 2,29%
Wellington Management Co. LLP 38 367 759 1,45%
Amundi Asset Management SA (Investment Management) 33 472 387 1,26%
Lyxor International Asset Management SAS 30 120 929 1,14%
T. Rowe Price Associates, Inc. (Investment Management) 26 419 002 1,00%
Dodge & Cox 22 291 249 0,84%
BlackRock Advisors (UK) Ltd. 22 217 433 0,84%
Ostrum Asset Management SA 20 053 567 0,76%

Participations
Nom Actions % Valorisation
PAO NOVATEK (NVTK) 500 872 061 16,5% 7 563 764 159 USD
SunPower Corporation (SPWR) 87 955 456 51,8% 820 624 404 USD
Total SE (FP) 15 474 234 0,58% 572 736 217 USD
Total Gabon (EC) 2 622 600 58,3% 361 292 628 USD
Clean Energy Fuels Corp. (CLNE) 50 856 296 25,3% 121 037 984 USD
Total Cote d'Ivoire S.A. (TTLC) 45 955 670 73,0% 113 204 440 USD
TOTAL Nigeria Plc (TOTAL) 209 560 000 61,7% 47 626 701 USD
Total Kenya Limited (TOTL) 164 491 066 94,0% 36 028 478 USD
Total Petroleum Ghana Limited (TOTAL) 85 850 152 76,7% 34 949 597 USD
Les Docks Pétroles d'Ambès (DPAM) 12 113 12,4% 5 357 035 USD

https://www.zonebourse.com/cours/action/TOTAL-SE-4717/societe/
17 days ago Report Link
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: dédicace à tous les séducteurs du net ou séductrices qui ont passé 45 ans, 50 ans, voire 55 ans ou plus et qui se croient encore jeunes et joli(e)s.

Faut vous y faire, vous n'avez plus non plus l'âge que vous aviez lorsque vous avez commencé à dialoguer sur internet.
Nous en sommes tous et toutes là, des vieilleries !



" J'ai plaisir à écouter la pluie, la mélodie du temps passé, alors je cache mes rides sous une barbe mal rasée ... ♫"

" Moi, il m'faut ma cigarette et ma sieste après manger ... ♫"

" je surveille de près l'évolution de ma calvitie, j'ai même choisi un savon spécial peaux sensibles... ♫"

" Et que personne ne m' parle avant que j'ai bu mon café ...♫"

" les années sont passées dans un long silence, la poussière a tout recouvert et j'ai perdu mon innocence. Elle est déja loin derrière ... A quoi se résume l'existence :être heureux ou en avoir l'air ... ♫"

" je suis une vieillerie ... ♫"
25 days ago Report Link
0
(Post deleted by solouninvictus 24 days ago)
solouninvictus
solouninvictus: : Je suis d'accord avec toi pour dire que nous devenons tous des vieilleries. Encore faut-il préciser quand même, que les gens vieillissent d'une façon très inégale des uns aux autres, et que l'irréparable outrage du temps se mesure sur chacun à des degrés très divers.. ;-)
24 days ago Report
0
neverforgetmenot
neverforgetmenot in reply to solouninvictus: tout a fait soloun ! regarde j'ai 75 ans et j'ai tres bien vieillie malgre mes accidents maladies et autres .
24 days ago Report
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: Stromae Feat Orelsan & Maitre Gims - AVF Allez vous faire ....

25 days ago Report Link
0
lesscriptoria 
lesscriptoria:

Govrache - Pigeons
1 month ago Report Link
1
lesscriptoria 
lesscriptoria: une petite musique qui avait bien avec

YouTube
Restez chez vous. Govrache

"À vous mes chers compatriotes, l’État vous parle, soyez-en digne
Si ce qu’on vous dit vous semble étrange, n’écoutez pas entre les lignes
Le confinement est nécessaire, c’est une question de santé publique"
Mais à la guerre comme à la guerre, il faut quand même dire que c’est pratique

Restez chez vous.
Restez chez vous pendant qu’on mène votre sens critique en bateau pour le mettre en large en quarantaine
On va soigner ceux qui confinent, et l’ordonnance passe par l’info
Pour les poumons de la Ventoline, et de la Vaseline pour le cerveau.

Restez chez vous, et regardez bien l’épouvantail le temps qu’on fait sauter les verrous de la durée du temps de travail . On va braquer les 35 heures, vous gueulerez peut-être mais sans sortir.
On va vous convaincre au 20 h, qu’il faut bosser plus pour s’en sortir. Le ministère du travail en France semble avoir autant de scrupules que sa ministre a de l’éloquence

C’est confirmé, le foutage de gueule a pris le pouvoir
On vous confine à l’isolement, on vous convie à l’isoloir
On fait ce qu’on veut de toute façon, tant que vous êtes tous nos prisonniers

Et un virus derrière le carreau, c’est des barreaux qu’on peut pas scier
C’est des barrières là sur vos gestes, des muselières sur vos révoltes
Et parce qu’en cultivant la peste, c’est votre soumission qu’on récolte
On va pas se priver, on va pas se priver

Le président emploi des mots sans se soucier de leur indécence
Il est en guerre et ça tombe bien, on a cloîtré la résistance
On crie mort au capitalisme, vive l’État providence pourtant à la nouvelle morgue de Rungis c’est 50 balles le recueillement. On dézingue des bidons-ville tant que le virus est à la une

Des zadistes sont expulsés, sans que le virus soit à la dune
Les milliardaires ne payent pas d’impôts, ils font des masques ça vous suffit
Quand vous verrez qu’ils vous chient dessus, ils fabriqueront des parapluies
On parle de traçage numérique, le peuple docile est testé
L’urgence Covid sera bien pratique quand vous souhaiterez manifester
On a pas de budget pour vos masques, mais il y en a pour nos lacrymos
On vient d’en commander le 3 mars, pour presque 4 millions d’euros

Et c’est comme ça, qu’ils continuent de nous entuber
Moi je ne souhaite de mal à personne, mais qu’ils aillent tous se faire intuber juste pour voir, ce que c’est que d’avoir le souffle court comme quand on court dans un mouroir parce que les promesses sont à la bourre
Car pendant ce temps des infirmières travaillent dans la sueur et dans le sang
Même si je vois moins de sang sur leur blouse que sur les mains de nos présidents
17 000 en moins de 6 ans, les politiques peuvent se vanter
C’est mieux que si David Copperfield était ministre de la santé
17 000 lits, il y en aura d’autres c’est prévu
Ils comptaient peut-être nous endormir mais on va pas s’asseoir dessus
17 000 lits et un virus qui jubile. Je crois que si je venais de perdre un proche, je me porterai partie civile
1 month ago Report Link
0
lesscriptoria 
lesscriptoria: En revanche, il ne faudrait pas tomber dans les fausses rumeurs lues ici ou là

https://factuel.afp.com/ces-affirmations-sur-les-dangers-du-port-du-masque-sont-fausses

Un visuel censé attester des dangers et de l’inefficacité du port du masque circule sur les réseaux sociaux. Partagé plusieurs centaines de fois en Belgique et plusieurs milliers de fois en France depuis début juillet, il affirme par exemple que le port du masque diminuerait "l’apport en oxygène" ou augmenterait "le risque de déclenchement de rétrovirus" . Mais ces allégations, dont certaines ont déjà circulé sous d’autres formes, sont fausses, selon des médecins interrogés par l’AFP.
"Porter un masque pour se protéger ? Ce que vous devez savoir avant d’en porter un". C’est le titre de ce visuel relayé sur Facebook, par exemple ici et ici en Belgique le 10 juillet 2020. Il présente plusieurs affirmations censées prouver que le port du masque de protection est dangereux pour la santé.


Capture d’écran réalisée sur Facebook le 13 juillet 2020

Ce visuel a été partagé plusieurs centaines de fois en Belgique, où le masque est obligatoire dans la plupart des lieux publics depuis le 11 juillet. Il a été partagé également plusieurs milliers de fois sur Facebook en France, ici et ici par exemple. A gauche, on peut lire un crédit : "Sott.net". Le site "Sott", pour "Signs of the Times" a été fondé par Laura Knight-Jadczyk, connue pour ses livres complotistes, comme l’explique Conspiracy Watch. Le site, disponible en 11 langues, partage régulièrement des articles relayant des théories conspirationnistes. On y retrouve effectivement ce visuel.


Le masque "diminue la quantité d'oxygène dont nous avons besoin pour vivre" FAUX

C’est l’une des théories les plus répandues : porter un masque entraînerait un manque d’oxygène et rendrait la respiration plus difficile. L’AFP a déjà écrit plusieurs articles, comme celui-ci ou celui-ci, pour expliquer pourquoi cette allégation est fausse. Un masque chirurgical ou en tissu n’est pas hermétique : il ne colle pas à la peau et laisse l’oxygène circuler librement. "C’est un fantasme", confirme à l’AFP Yves Coppieters, médecin épidémiologiste et professeur de santé publique à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) : "Le masque peut éventuellement diminuer légèrement l’apport en oxygène et gêner la respiration d’une personne avec des problèmes cardiaques ou respiratoires ou en cas de grand effort physique comme un jogging", explique-t-il. "Il peut aussi y avoir une sensation d’inconfort qui provoque une impression d’étouffer, mais c’est psychologique. Dans le cas d’une personne en bonne santé, il n’empêche pas du tout d’effectuer des activités quotidiennes normalement."

Le masque augmente l’inhalation de toxines FAUX

Deuxième allégation, des "toxines que nous expirons" se retrouveraient coincées dans le masque et seraient à nouveau inhalées par les poumons. Le terme "toxines" est très vague. "On n’exhale pas de toxines", corrige Jean-Luc Gala, chef de clinique à la clinique universitaire Saint Luc à Bruxelles et spécialiste des maladies infectieuses, "on exhale du dioxyde de carbone".

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, des théories sur l’empoisonnement au dioxyde de carbone ont circulé. Or, elles ne sont pas valables, explique Jean-Luc Gala à l’AFP : "Le masque filtre le virus, mais pas les molécules. Un virus est beaucoup plus gros qu’une molécule d’oxygène ou de dioxyde de carbone". De plus, une petite accumulation de CO2 ne provoquerait pas de problèmes de santé, d’après le professeur Vinita Dubey, médecin hygiéniste à l'agence de santé publique de Toronto au Canada, interrogée dans ce même article de l’AFP.

Le masque détériore le système immunitaire FAUX

Ici, la démonstration selon laquelle un organisme stressé par un manque d’oxygène libère du cortisol et affaiblit le système immunitaire est correcte, observe Jean-Luc Gala. Mais comme expliqué précédemment, les masques ne diminuent pas l’apport en oxygène et n’augmentent pas l’apport en dioxyde de carbone. Ils n’ont donc aucun impact sur le système immunitaire : "Les personnels de santé passent huit heures par jour avec un masque et ils ne développent pas d’infection secondaire ou de problèmes de santé", rappelle Yves Coppieters.

Le masque augmente le risque d’activation de rétrovirus FAUX

Le port du masque favoriserait le déclenchement de "rétrovirus dormants déjà présents dans l’organisme" ? "C’est complètement faux", répond Jean-Luc Gala. "Par exemple, on sait que certaines leucémies sont déclenchées par des rétrovirus. Or on n’a jamais vu des gens faire flamber la maladie après une greffe alors que les patients portent des masques après une opération. Ca n’a jamais été un facteur d’aggravation." Le visuel affirme de plus que le déclenchement de ces "rétrovirus dormants" serait favorisé par l’affaiblissement du système immunitaire qui, comme on l’a vu précédemment, n’a rien à voir avec le port du masque.

La taille du masque par rapport au nouveau coronavirus équivaut à celle "d’une moustiquaire" FAUX

Par rapport à la taille du virus SARS-CoV-2, entre 80 et 140 nanomètres, le tissage du masque équivaudrait "à celui d’une moustiquaire". C’est faux, explique Yves Coppieters : "Les masques chirurgicaux ont une capacité de filtration des micro-organismes de 90%, y compris pour le Covid-19. Pour les masques FFP2 utilisés en soins intensifs, cette capacité monte à 98%, 99%. Pour les masques en tissu, elle est plus basse, mais on l’estime tout de même à entre 50% et 70%". On retrouve des pourcentages comparables sur le site de la Société française de médecine de catastrophe.

De plus, comme expliqué dans cette étude britannique citée également dans un précédent article de l’AFP, le masque protège aussi les autres de la projection de gouttelettes contaminées, bien plus grandes que le virus. Yves Coppieters rappelle toutefois que pour être efficace contre les infections respiratoires, un masque doit être bien utilisé : "Un masque doit être propre, il faut bien l’ajuster sur le visage, le descendre au niveau du menton. Une fois qu’il est installé, il faut surtout ne plus le toucher avec vos mains potentiellement infectées. On se lave les mains avant de le mettre et après."

L’efficacité du masque n'est pas étudiée INFONDÉ
Aucune étude sur l’efficacité des masques n’aurait été réalisée "dans un environnement social pour contrôler, prévenir ou éliminer la propagation des maladies", selon cette publication. Une affirmation qui n’a pas de sens, selon Jean-Luc Gala : "C’est comme si vous reprochiez qu’on n’étudie pas l’efficacité du parachute dans un environnement social. On est certains que le parachute va vous aider à atterrir indemne, donc on ne va pas faire sauter une personne avec un parachute et une sans pour comparer l’efficacité ! On est dans le cas de figure d’un dispositif dont on sait de manière empirique qu’il protège. On l’a vu avec toutes les expériences de maladies africaines et avec l’évolution épidémiologique dans les pays asiatiques. On l’a vu aussi ici en Europe, où certains pays qui ont adopté le masque ont pu contrôler plus efficacement la progression de la pandémie".

Par ailleurs, aux Etats-Unis, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont publié mardi 14 juillet 2020 une étude après que deux employés d’un salon de coiffure du Missouri ont été testés positifs au coronavirus. Ils avaient continué pendant plusieurs jours à travailler en portant un masque et avaient été en contact avec 139 clients. 67 de ces clients ont été testés négatifs au Covid-19, les autres n’ont développé aucun symptôme. L’étude conclut donc à l’efficacité du port du masque dans le freinage de la transmission du virus.

En Belgique, le masque est obligatoire dans les lieux publics depuis samedi, en France il le sera à partir du 1er août
En Belgique, l’obligation de porter un masque est étendue depuis samedi 11 juillet à la plupart des lieux publics, en plus des transports en commun dans lesquels il était déjà obligatoire.

En France, le président Emmanuel Macron a annoncé à l’occasion de la fête nationale mardi vouloir rendre le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos à partir du 1er août. Jeudi 16 juillet, le Premier ministre Jean Castex a ensuite annoncé que le décret en ce sens entrera finalement en vigueur dès "la semaine prochaine".

Pour Yves Coppieters, qui dit comprendre la méfiance de la population envers le masque, le port de celui-ci reste tout de même nécessaire et efficace : "Nous n’avons pas beaucoup d’armes contre le Covid-19. Le masque en est une."

EDIT: actualisé le 16/07/20 avec l'annonce par Jean Castex du port du masque obligatoire dans
les lieux publics clos dès "la semaine prochaine" et précision dans le premier intertitre.
Corrige dans le point trois: "dioxyde de carbone", et non "dioxyde d'azote" comme écrit par erreur.

----

Il y a plein d'articles là dessus notamment
https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200716_01491738/six-fausses-affirmations-sur-le-port-du-masque-il-est-une-arme-contre-le-coronavirus

et ça me parait une évidence le personnel hospitalier le porte depuis tjs et semble pas tomber comme des mouches, ni même les touristes asiatiques habitués à le porter à Paris
1 month ago Report Link
0